Le père Noël est passé pour Camille…

La marque Californienne GT n’est plus à présenter mais sa présence sur le marché, notamment français, reprend doucement de l’ampleur, après de superbes années au plus haut niveau de la compétition internationale dans les années 1990-2000 et très récemment en descente et enduro. Camille Lepley a passé de nombreuses années de compétition, de nombreux kilomètres et d’excellents résultats au guidon d’un GT. Pour 2016, il recommence ! Voici son nouveau Sanction en détail.

 

Sanction pro sauce Gekobike :

Après le presque full carbone (Jekyll team carbone /Lefty carbone /Roues Enve carbone /cintre carbone)

Voici le presque full alu : Le choix du sanction ?

Un kit cadre alu au fonctionnement d’un Fury pour le poids d’un top enduro carbone : 2.4kg !!!

Poids taille M stock sans pédales : 14.3kg

Le montage usine du Sanction Pro est convenable, mais quelques modifications sont les bienvenues. Cependant, lorsqu’il s’agit d’un vélo personnel, nous opérons habituellement des modifications plus conséquentes dont voici le détail.

Historique :

Camille a gagné les Cannondale Enduro series 2015 catégorie master à bord d’un Cannondale Jekyll sur lequel rares étaient les pièces sans carbones. Cadre, fourche, roues, cintre, selle, levier de frein… pour un total rigide et robuste à 12,3 kg.

Cannondale Jekyll team

Le Cannondale Jekyll team custom de Camille Lepley

Pour 2016, Camille retourne vers une dominante aluminium sur la base du cadre GT Sanction Pro et installe cette fois des roues Mavic Xmax SL qui sont donc elle aussi en aluminium. Ses précédentes roues Enve en carbone étaient et sont d’ailleurs toujours intactes sans jamais avoir repris la tension des rayons. Cependant, cette ultra rigidité des jantes en carbone ne pardonnait rien concernant les basses pressions et les crevaisons. Alors oui, la jante ne s’abîme pas, mais le pneu ou la chambre à air oui, et quand le chrono tourne, c’est rédhibitoire. Le retour à l’alu signifie plus de « poc » dans la jante, mais moins de crevaisons, et l’assurance MP3 proposée par Mavic prend ici tout son sens.

Le montage :

L’idée est ici de tirer le poids (vers le bas bien entendu) sur un vélo proposant 170mm de débattement et en aluminium. En 2015 déjà, le vélo affichait un étonnant 14 kg dans son montage d’origine certes sympathique, mais pas optimisé.

Modification amortisseur :

L’ajout d’une manette ctd au guidon : + 61gr

Fox 36 axe 15 d’oirigine : 1990 gr

Roues Mavic Xmax SL : -795 gr

Avant : origine vs xmax slr : 984-680 => -304gr

Arrière :origine vs xmax slr : 1146-818 => -328gr

Pneus origine maxxis exo 3c maxterra 932×2 = 1864gr

Chambre a air vs café latex :143-80×2 => -126gr

Protège rayon supprimé => -37gr

Transmission : -519 gr

Cassette x01 vs xt : 414-268 => -146gr

Pédalier Raceface+32dts vs Cannon SISl 2 : 647-464 => -183gr

Cuvette raceface vs rotor bsa pour bb30 : 95-88 => -7gr

Manette xt vs xtr : 133-120 => -13gr

Der ar xt vs xtr : 257-210 => -47gr

Chaine origine : 249gr

Guide/sabot : e13 acier vs reverse alu : 209-86 => -123gr

Freinage : -245gr

Avant slx vs xtr :286-250 => -36gr

Arriere slx vs xtr :300-266 => -34gr

Disque avant : slx200 vs xt180 :213-132 => -81gr

Disque arriere :slx180 vs xt 180 : 191-132 => -59gr

Adaptateur avant +20mm supprimé => -35gr

Accessoires : -390gr

Collier de selle 30-18 => -12gr

Tige ks câble light : 430+81-430+51 => -30gr

Poignées LO GT vs ezi grip : 113-60 => -53gr

Potence origine 139 => 0gr

Cintre raceface alu vs raceface next carbon :410 – 180 => -230gr

Selle origine vs fabrik carbon : 244-179 => -65gr

Total -1888gr soit 12.44 kg le vélo complet sans pédales.

Second choix xmax xl +240gr soit 12.68kg

Ce vélo est disponible à l’essai !